Bilans biologiques en micronutrition 2018-03-22T12:39:17+00:00

Quels sont les bilans biologiques utilisés en micronutrition?

Les analyses approfondies proposées évaluent le statut en molécules apportées ou dépendantes de l’alimentation. En carence ou en excès, ces molécule sont associées à une mauvaise santé (fatigue anormale, troubles de l’humeur, troubles du sommeil…) et à un risque accrue de développer des maladies chroniques dites « de civilisation » comme les maladies cardiovasculaires (diabète, athérosclérose et maladies coronariennes), cancers, dépression, maladies inflammatoires chroniques…

Les résultats permettent de corriger l’alimentation de façon personnalisée.

En fonction de la demande et des symptômes, les bilans prescrits sont:

Le test sanguin dintolérances alimentaires type IMUPRO avec l’utilisation du réactif Biopharm (reconnu à ce jour pour sa fiabilité) recherche la présence et la quantité des IgG (anticorps) anti-aliments qui sont les plus fréquemment sujets statistiquement au développement d’intolérances.

Une digestion incomplète ou un trouble de la perméabilité intestinale peuvent être à l’origine d’une présence d’anticorps dirigés contre certains aliments ( souvent lait, oeufs, gluten…). Le système considère ces aliments comme agresseurs pour l’organisme et organise une riposte qui conduit à la production d’IgG spécifiques. Les aliments incriminés ne sont plus digérés.

La signification  physiopathologique de la présence d’IgG anti-aliments est très débattue mais il existe désormais des évidences convaincantes qui suggèrent, voire démontrent, l’implications ce ces IgG dans une séries de problèmes de santé chronique tels l’inflammation chronique des intestins (intestin irritable) et des complications connexes dont les  maladies auto-immunes (thyroidite de Hashimoto…), eczéma, syndrome de fatigue chronique, dépression et surpoids.

L’évaluation du microbiote (urines ou selles) permet d’identifier la présence d’une prolifération anormale de certaines bactéries (dysbiose) et/ou champignons intestinaux (exemple du candida albicans).

Le profil sanguin des acides gras: Cholestérol et acides gras font partie des « graisses ».

Les acides gras polyinsaturés (omega 3) ont des rôles très importants pour notre organisme en contrôlant l’inflammation, l’immunité, la coagulation sanguine…

Leur évaluation est intéressante pour prévention et suivi de prise de poids, diabète, maladies cardiovasculaires et dépression.

La présence d’un stress oxydant est un des mécanismes impliqués dans le vieillissement, les maladies inflammatoires chroniques et auto-immunes. Les vitamines (A, E, D…) et oligoéléments (zinc, cuivre, fer..) antioxydants dont dosés en parallèle pour permettre d’améliorer la santé en limitant l’accélération du vieillissement potentiel due à ce stress oxydant. On retrouve les anti-oxydant dans les légumes et fruits de saison. En cas de carence, il peut être nécessaire de prendre des compléments nutritionnels.

L’augmentation de l’homocystéine, facteur de risque cardiovasculaire, peut être le reflet d’un déficit en vitamines B6,B9 et B12, indispensable pour notre bonne santé.

Un bilan hormonal (sanguin ou salivaire),explorant cortisol, mélatonine, hormones thyroïdiennes, DHEA,  thyroïde, peut être proposé lors d’une démarche anti-âge (ménopause) ou pour explorer une fatigue chronique, des troubles du sommeil, un stress chronique, une prise de poids inexpliquée ou une résistance à l’amincissement.

Un bilan urinaire des neurotransmetteurs ( dopamine, noradrenaline, serotonine) peut être proposés dans le cas de fatigue, de stress chronique, de surpoids ou de troubles du sommeil.

La recherche de l’imprégnation tissulaire en métaux lourds est proposé au cabinet avec l’utilisation d’un appareil nommé Oligoscan.

Les bilans biologiques de micronutrition sont le plus souvent faits en laboratoire spécialisés et sont entièrement à la charge du patient.